masocat’

je ne jouis que par déveine dans la peine avec des chaînes

dans la souffrance ou dans la haine il n’a que là que la que je me démène

quand je vis des moments durs s’exprime alors ma nature

les éléments se déchaînent l’inspiration est dans mes veines

je crie, je pleure dans le délice buvant mes larmes dans le supplice

ma plume se fait généreuse sitôt que tu me rends malheureuse

j’ai beau raser les murs

rien ne me rassure plus que de me savoir sans armure

je suis donc atteinte d’un mal vicieux qui ronge mes sens

se succèdent des nuits blanches à des jours de somnolence

si toutefois je deviens gaie, si je ris devant mes couplets

c’est que l’espoir m’a envahie mais je ne suis pas plus épanouie

il n’ a qu’un pas à présent pour que la douleur fasse place

à nouveau larmes, cris et tourments…

le malheur est il mon audace ?

 

Publié dans : Non classé |le 28 juillet, 2009 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Quand ma plume parlera |
gonthim |
Il était une fois... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marietheresedarcquetassin
| Le blog de Lyllie
| RETOUR CHARIOT, par Pierre ...