adieux à deux

Comme convenu chère anonyme
Convaincue par ce qui m’anime
Me voilà nue et plus intime
Que mon Q.I l’est de l’abîme

Alors veux-tu ces quelques lignes
Douce ingénue n’en suis-je pas digne
Parce que vois tu je ne me résigne
Même déçue proche de l’infime

Pourtant je n’ai plus goût à la vie depuis que tu m’as quittée

Ni ma famille ni mes amis ne peuvent me consoler

Il est des douleurs qui ne pleurent qu’à l’intérieur

Mais que puis-je faire de plus, te retenir est un leurre

 

Petit miroir tragique et dernier abandon

suprêmes instants magiques et dernières fusions

qui peut me blâmer de vouloir cette union

Je te sais affligée partageant ma prison

D’un émoi provocateur et certain tu me renverseras

Le dépit mutuel se transformant en joie

et si nous faisions l’amour une dernière fois

 

Publié dans : Non classé | le 15 juillet, 2009 |Pas de Commentaires »

au secours fais moi l’amour


au secours! fais moi l’amour

ces soirs où je t’attends

j’apprécie chaque seconde

dans une logique malade

excitante à la fois

là tu vis je le sens

dans mon âme vagabonde

jusqu’à ce que dans un vrai régal

je rêve de pleurer dans tes bras

tu croyais me connaitre ? je suis une psychopathe

mon coeur blessé dort dans mon corps meurtri

puis tordus de douleur dans une lente agonie

tous deux manigancent je ne sais quel alibi

 

Publié dans : Non classé | le 5 juillet, 2009 |Pas de Commentaires »

insatiables

 

 

petite restons ici

embrassant nos destins

dans un destin farouche

mêlant nos joies fiévreuses

 

jeunesse me voici

je boirai à ton sein

étendue sur ta couche

lascive et langoureuse

 

et nous jouirons ainsi

ne cherchant rien de moins

qu’à assouvir nos bouches

d’une étreinte paresseuse

Publié dans : Non classé | le 5 juillet, 2009 |Commentaires fermés

Universalité ou transgression

as it is good be in your compagny
to touch lightly your hair and taste as your skin
believe me i’m not the choice to love you

it seems to you of my pretty

obvious even sweats in this wordds

and it’s so lay i love us embraced

cope please believe it has one there afterwards

hushes up pointed out as our looks mingle
no i leave not this idea

because those for whom love is blend

accepte this life hushed up near my love
the only one

 

Publié dans : Non classé | le 5 juillet, 2009 |Commentaires fermés

affamée

 

oui je suis en colère

contre moi, contre le temps , je fais tout de travers

mon univers s’écroule je n’ai plus de repères

je m’accroche à toi comme à une bouée de sauvetage

et je crois en nous, innocemment

alors pourquoi j’ai peur de te perdre

très bonne question, Psycho Pat le sait mieux que moi

elle qui pourrit ma vie et contrôle tout mon être

je me bats contre elle mais est ce que je fais le poids

oui je suis névrosée

je t’aime dans l’absolu, exclusivement, viscéralement

mais comment faire autrement, nourrir cette bête infâme

qui me nourrit d’amour, nourrit ma crainte aussi

 

 

Publié dans : Non classé | le 5 juillet, 2009 |Pas de Commentaires »
12

Quand ma plume parlera |
gonthim |
Il était une fois... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marietheresedarcquetassin
| Le blog de Lyllie
| RETOUR CHARIOT, par Pierre ...